Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de L'élément superficiel

Petits articles et conseils superficiels . Quoi ? Un problème sérieux ?! Ah désolée , je suis pas qualifiée ... Ryan Gosling est fan de ce blog . Après moi j'dis ça , j'dis rien ...

LES NOMS DE COMMERCES TROP PAS VENDEURS*

Publié le 12 Septembre 2015 par L'élément superficiel

LES NOMS DE COMMERCES TROP PAS VENDEURS*

En te regardant ce matin t'as eu envie d'une nouvelle coupe . D'un truc pas trop frais , plutôt ringard , directement inspiré des années 90 mais pas les meilleures , d'un délicat mélange entre Julie Lescaut et Annie Girardot , alors t'as tapé sur Google avant de te précipiter chez"Alternatif" , "Diminutif" ou "Imagin Hair" , bref , dans une enseigne dont la richesse du jeu de mots soutenait clairement l'envergure créative de son propriétaire . A moins que , en tant que modasse assumée tu n'aies carrément décidé de relancer une tendance en allant la pécho directement à sa source , chez "Machine coiffure" , "Salon Machine" , "Machine coif'" , ou "Machine , de mèche avec vous" : salon , coupes et posters inchangés depuis 1987 . Et t'as pas été déçue en sortant , le crâne sauvagement laqué et les tempes parées de menues volutes drues .

La t'es tranquille , posey avec ton mec , et vous avez la dalle . Vous vous feriez bien une petite cantine sympa .

Sérieusement , qui aurait envie d'aller s'attabler à "La dente creuse" , au "Souffle chaud"ou à "La bouche pleine" ? Quand bien même l'établissement soutiendrait une cuisine , un cadre et des tarots hauts de gamme , inclus quelques étoiles et son chef formé à la Tour d'Argent , il semble qu'il y règne d'avance une douce odeur de putréfaction , quelque chose entre l'haleine cholestérolée d'un VRP obèse et la gueule cariée pleine de bridges d'un vieillard au réveil . Et que penser de l'idée saugrenue d'aller se sustenter à "La crampe à l'estomac" ou au "Ventre vide" ? Genre faut soit kiffer les boyaux en sauce soit vouloir crever la dalle en sortant . Chez "China Express" , t'arrives , même pas tu t'assoies , on te fout un bouquet de nems mi-cuits dans la gueule , tu payes et tu dégages . A "La table équitable" , tu déboules avec obligatoirement 2 heures de bourre sur ta résa ( soit le temps que t'as consacré à te déguiser en bobo chic ( veste en lin , chino rouge retroussé , panama et écharpe à pois verte ) et à te dégotter un vélib parce que venir en 4X4 ça le ferait pas ) , tu commandes des mojitos à 50 boules alors que toi ce que t'aimes vraiment c'est le Ricard , tu parles écologie-web-assoc-vacances en Guinée , suffisamment fort pour épater la tablée voisine mais pas trop pour pas faire beauf , tu dévores discrètement tes trois pauvs pousses de soja au jus de blé du Mécong , et tu fais un détour par le Quick en rentrant , armé des tickets resto que t'as pas osé dégainer avant . Et quand tu réserves au "Carré VIP" ça doit pas être pour bouffer , et comme t'as faim tu comptes pas y aller .

Après y a les magasins de prêt-à-porter , les petites enseignes privées qui subsistent encore dans le chaos des grandes marques internationales , qui luttent , qui persistent malgré la concurrence , et ce sans la moindre notion de communication ni de merchandising , généralement avec un vieux nom qui claque pas , un nom à la "Jean-Jacques STYLE"* .

Un truc comme "Belle pour lui" t'inspire spontanément la bonne came bas de gamme made in Taïwan , la même daube que tu trouves sur les étales des marchés mais entre 4 murs , tu vois déjà les grands portants dépareillés surchargés moyennant une logique chaotique , le mélange d'imprimés qui pique les yeux , les fils tirés sur les pulls taille 58 invendus depuis 10 piges , avec la grosse trace du cintre sur l'épaule . Chez "Fluo" t'imagines des purs vestiges des années 80 , sa vitrine surencombrée située genre place du marché , ses mannequins avec une main scotchée et l'autre manquante , aux yeux livides peinturlurés et à la perruque paillasse désaxée , avec le sac mou savamment positionné sur un pied fendu et tout un tas de breloques bling-bling poussiéreuses autour . Chez "Princesse" ça pue les fanfreluches de pouffe en polyester aux ourlets éphémères , les jeans à la coupe tellement improbable que même ta gosse de 10 ans bataille à rentrer dans le 44 , les leggings déjà troués par les mites et les sacs en pleine fleur de plastique qui copient les grandes marques . Mais si t'es plutôt fan du trip no look façon grande distrib , tu peux aller shopper chez "Très mode" ou"Mode actu' Elle" (jeu de mots navrant) .

*Les commerces cités existent tous pour de vrai

*https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=video&cd=2&cad=rja&uact=8&ved=0CCYQtwIwAWoVChMIucWS7t3uxwIVhnEUCh0skQy7&url=http%3A%2F%2Fwww.dailymotion.com%2Fvideo%2Fx61khx_jean-jacques-style-la-personne-aux_fun&usg=AFQjCNGWmGP5WAZmZXNi1omnRt-8KUzUyw

LES NOMS DE COMMERCES TROP PAS VENDEURS*
Commenter cet article