Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de L'élément superficiel

Petits articles et conseils superficiels . Quoi ? Un problème sérieux ?! Ah désolée , je suis pas qualifiée ... Ryan Gosling est fan de ce blog . Après moi j'dis ça , j'dis rien ...

J’AIME PAS LES GOSSES

Publié le 12 Juin 2016 par L'élément superficiel

J’AIME PAS LES GOSSES

T’as des meufs qui sont clairement nées pour enfanter , tu sens que c’est l’unique but de leur vie , capables de s’extasier à la vue de n’importe quel gnome édenté , de s’attendrir sincèrement sur les répliques odieuses de géniteurs laiderons , de trouver mignon coûte que coûte un nouveau-né fraîchement démoulé qui ressemble plus à un ragondin boursouflé qu’à l’un ou l’autre de ses parents , ou de caresser sans la moindre gêne les fours distendues à l’extrême de nanas qu’elles connaissent à peine .

Mais pas toi ...

Non , toi t’as déjà du mal à traverser le jardin public le mercredi , chassée par le chaos , l’agitation , les hurlements suraigus . Tu jettes des travers assassins aux morpions qui te barrent le passage , jures expressément quand un ballon t’arrive dans les jambes , il t’est même arrivé de sourire en assistant à une belle chute .

Tu peux pas te retenir de souffler de dégoût quand t’assistes , ulcérée , à la démonstration d’autorité pitoyable de mères démissionnaires , du genre qui se font recaler par leur mioche de 6 ans , parfois insulter , voire même frapper : “John-Kevin ! Tu cesses immédiatement de me parler sur ce ton !” , “Ta gueule !” , “John-Kévin , si tu me tapes encore je ... aïe ! ... Ca suffit maintenant ! T’auras pas de glace !” , “Grosse conne !” . T’éprouves même un bonheur sans limite à venir savourer ton maxi cornet 3 boules/chantilly/sirop devant le dit John-Kévin devenu rubicond d’hystérie , ou à le repousser avec une sauvagerie discrète lorsqu’il tente de s’incruster avant toi au kiosque , même si à la base t’avais pas du tout faim .

T’hésites toujours à sortir avec des potes qui ont des gosses , ils sont devenus chiants et ils picolent même pas , tu les reconnais plus , ils prennent des airs outrés-exorbités quand tu lâches des jurons en présence de leur progéniture , ils sont “responsables” . Tu supportes difficilement leurs histoires de crèches , de cacas mous , de boutons sur le cul , de poussette tout-terrain ou de tire-lait électrique , tu comprends pas qu’on puisse en arriver à démarrer une bagnole à 2 du mat pour aller bercer un mouflet capricieux , “Ouais ben quand t’auras des enfants on en reparlera hein !” , tu trouves ça dramatique . Quant à cette fierté égoïste avec laquelle ils exhibent leurs trésors , tellement quelconques , sans intérêt , souvent un peu moches et stupides , ça t’épuise tout simplement . Et par politesse tu balances quelques rares likes mécaniques sur leurs innombrables photos facebook , au hasard , sans même y jeter un regard : ici Jordan à Disneyland , la face criblée de morve , hilare comme un mongolien , les fringues débraillées et dégueulasses . Là Camélia-Rogrigua à la plage , la couche pleine de merde qui pend entre ses ptites pattes arquées surbouffies . Ici Clitorine ( oui , quand il s’agit de choisir un prénom certains parents peuvent atteindre une vile connerie exemplaire dans le domaine de l’originalité ) , Clitorine donc , en phase d’exploser sa poussette-canne mais qui bouffe encore , avec son bonnet Hello Kittie enfoncée jusqu’aux yeux . Clitorine , quelques années plus tard , engoncée dans un délicat justaucorps de danse rose qui lui confère la grâce de David Douillet , au milieu de sa chambre de princesse crasseuse où règne un bordel sans nom etc ...

Et puis t’as les potes enceintes , que t’as connues féminines et sexy , soudain métamorphosées en tonneaux d’eau radieux , plantées sur deux poteaux gélatineux . T’as celles qui y arrivent pas , qui dorment plus , qui chialent leur race , qui s’acharnent en traitements terrifiants , vaguement soutenues par un mec résigné , désespérant de voir un jour une graine germer dans leur matrice détraquée , et quand tu leur demandes pourquoi elles vont pas tout simplement chercher un bébé qui crève de faim quelque part dans le monde , parce que pour de vrai y en a plein , elles te jaugent avec horreur en pretextant qu’elles tiennent à le chier elles-mêmes .

Malgré tout y en a un qui , parfois , réussit à t’apitoyer , un échantillon souriant , docile , calme , angélique et propret , qui court pataudement vers toi en te tendant les bras , sa gourmette coincé dans son ptit poignet potelé , ses cheveux sont doux et il sent bon , mais celui-là ça compte pas parce que c’est ton neveu .

Commenter cet article

Carla 12/06/2016 21:28

Aaah, tellement d'accord avec toi ! Par contre, le prénom Clitorine n'existe pas, c'est une vieille légende urbaine, tout le monde l'a vue quelque part, mais on n'en a jamais eu la preuve (même sur la Ligue des Officiers d'État Civil, un site qui recense tous les prénoms pourris, style John-Kévin