Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de L'élément superficiel

Petits articles et conseils superficiels . Quoi ? Un problème sérieux ?! Ah désolée , je suis pas qualifiée ... Ryan Gosling est fan de ce blog . Après moi j'dis ça , j'dis rien ...

LE PREMIER MARIAGE DE LA SAISON

Publié le 9 Juin 2016 par L'élément superficiel

LE PREMIER MARIAGE DE LA SAISON

On est en juin , c’est parti pour la merveilleuse saison des week-ends-foirés-dégoûté-putain-fait-chier-il-fait-beau-en-plus .

Ce matin c’est le premier , Louloute te bourre amoureusement les côtes depuis une heure pour te faire émerger , elle est déjà peinturlurée comme une pub Desigual et sa patience s’amenuise , hier soir t’as voulu improviser une soirée barbec ( fontaine de rosé , digeos , sauce béarnaise à volonté , petites oinjts jusqu’à l’aube , ranafoutre ) et faut avouer que là franchement ça pique ( mais pas autant que ton haleine ) .

Un dernier expresso dans le buffet , la traditionnelle offrande de bifftons qui fait mal au cul glissée dans une enveloppe au fond de ton costard de pingouin trop clair qui te va pas au teint , “C’est qui ce mec au fait ?” , “Ben c’est mon cousin , le parrain de ton fils , bouffon !” , en plus c’est loin , ça va clairement te pourrir tout le week-end et te coûter une burne en trajet-hébergement , soupir , bref , faut y aller .

La mairie c’est pas le pire , une gentille occasion de somnoler derrière tes Ray ban de branleur sur fond du blabla sur-éculé de l’adjoint au Maire qu’y en a clairement rien à foutre non plus , si y avait pas les deux vieilles pintades emplumées-engoncées totalement hystérico-euphoriques qui fendent l’air de leurs petits cris de joie stridents à côté de toi ça serait parfait . Applaudissements , photos , le marié a une bonne bouille de puceau comblé avec des rêves de sodomie plein la tête , son élue affiche une dégaine globale de chaudasse choucroutée , le pauvre s’apprête à en baver mais il kiffe , ça promet .

Donc là t’as deux plombes à tuer avant l’église , sous un caniard ibérique , qu’est ce que tu serais bien à cuver à plat ventre avec une main dans la piscine putain ! Les mômes s’emmerdent , ils ont soif , Princesse a déchiré sa robe-chantilly en tabassant son frère , oh cool , un troquet ! Apéro les gars ?

Il fait frais dans l’église , comme dans une cave ou un tombeau , tu trouves ça glauque . T’as jamais bien compris pourquoi fallait se lever et se rasseoir , c’est chiant , de temps en temps tu pinces le bras de Mini-moi qui trépigne , Louloute lui fait les gros yeux parce qu’il marche sur les pieds des gens , clairement il s’en branle , tu mattes en screed les jeunes bonasses fraiches qui évoluent souplement et prennent de l’assurance pour aller immortaliser le désastre avec leur portable au bout du bras , toutes fans des tutos d’Enjoy Phoenix et Cristina Cordula probablement , pour passer le temps tu révises tes vannes de curés pédophiles dans ta tête , souris pas putain !

T’avais faim , t’essayes de pas trop t’attendrir sur la sangria mais faudrait pas non plus t’étouffer avec le pain surprise , la mariée vient te demander si tu veux bien faire le service , avec le regard avenant d’une pute à genoux devant ta braguette , putain tu m’as pris pour un serveur ! T’acceptes évidemment .

Bon ben la bouffe et la déco du gymnase de Floumy-La-Garonne te déçoivent hein , on va pas revenir là-dessus , tfaçon t’es bourré , alors l’émincé de labrador sur sa farandole de boulgour à la sauce Kilimandjaro tu t’en tapes . T’ignores la musique de beauf et les jeux de merde , les diapos qui foutent la honte et les discours larmoyants , tes seuls objectif consistent désormais à rafler les bouteilles d’une picrave tolérable sur les tables voisines en t’attardant sur les ondulations sensuello-grotesques des vieilles meufs , à retarder tes démonstrations de danse enivrées dont tu sais parfaitement qu’elle seront sauvages , pathétiques , et dureront jusqu’au bout de la nuit , à esquiver la mariée dont tu avises les incessants aller-retours accompagnés d’”amis” bourrés dans les chiottes d’un oeil de plus en plus suspect , et à surveiller d’un travers haineux le bobo ultra-brite en Stan Smith qui entraine Louloute sur la piste pour la 3ème fois . Souviens toi quand même de ton but ultime : t’esquiver avant la soupe aux choux , trop évidemment annonciatrice du rangement du bordel , pour aller doigter Louloute dans votre piaule Ibis arrachée en promo sur Booking.com .

Allez , courage !

Commenter cet article