Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de L'élément superficiel

Petits articles et conseils superficiels . Quoi ? Un problème sérieux ?! Ah désolée , je suis pas qualifiée ... Ryan Gosling est fan de ce blog . Après moi j'dis ça , j'dis rien ...

FANTASMES FEMININS : LE MATRAQUAGE 1

Publié le 29 Novembre 2012 par L'élément superficiel

Le gars en uniforme :

Le pompier qui participe héroïquement au sauvetage des forêts lors de terrifiants incendies estivaux , qui libère des mioches coincés dans des immeubles en flammes ou délivre flegmatiquement votre chat tétanisé sur le toit du voisin , le légionnaire version baraque ultime que vous imaginez chaud-bouillant de désir après avoir refoulé pendant 6 mois de brousse de violentes et fort légitimes pulsions primitives , le beau motard viril au regard glacier , solidement planté dans ses bottes en cuir ( "Oh autorité suprême !" ) , ou même le facteur pour les moins exigeantes , bref , tous ces fantasmes sur pattes ne sont pas incompatibles avec une acné dorsale ravageuse , un bulbe capillaire ultra huileux , un Q.I d'huître , une incurable haleine de poney ou des pieds qui puent dans les rangos . Et puis ce magnifique soldat du feu , il donne quoi en slip ?

 

 

L'inconnu du train :

S'il existe un fantasme qui a relativement peu de chances de dépasser un jour le domaine de votre imaginaire ultra fertile , c'est bien celui-là . Déjà parce que les probabilités que vous vous retrouviez alone avec un pélot dans le TER en période de pointe sont plutôt restreintes , environ 0,2% , et si en prime y faut que le gars soit potable on intègre carrément l'univers de l'infinitésimale ... Et quand bien même , en admettant que vous vous retrouviez seule dans une rame avec un beau gosse , il conviendrait que le beau gosse susnommé vous calcule . Et pour ça faudrait qu'il décoince de son portable , de son ordi , son bouquin ou son journal , ou tout simplement qu'il se réveille . Parce que c'est ça que font les gens dans les trains , comater en mode dègu en attendant que ça passe . Si d'aventure vous parveniez un jour à réunir toutes les conditions suscitées , demandez-lui d'abord son nom , c'est trop louche ( "Emile Louis ? Enchantée !" ) .

 

 

à suivre ...

Commenter cet article