Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de L'élément superficiel

Petits articles et conseils superficiels . Quoi ? Un problème sérieux ?! Ah désolée , je suis pas qualifiée ... Ryan Gosling est fan de ce blog . Après moi j'dis ça , j'dis rien ...

FANTASMES FEMININS : LE MATRAQUAGE 2

Publié le 29 Novembre 2012 par L'élément superficiel

Le substitut du père

Si certains des fantasmes cités précédemment vous laissent perplexe quant à leur faisabilité , celui-ci en revanche est carrément dans la poche . En effet , les vieux beaux en quête de chair fraîche c'est pas ça qui manque . Alors certes , se soumettre à l'autorité d'un gars d'expérience peut sembler sur-kiffant , et papy se fera d'ailleurs un devoir de vous enseigner son art ancestral de la baise ainsi que l'évolution des pratiques en binôme depuis la guerre de 14 jusqu'à nos jours . Mais de là à galocher de la couronne en acier , à collectionner des cheveux grisouilloux sur ses fringues et à pomper de la vieille queue flapie , y a quand même une marge , merde !

 

La baraque de ouf

1m90 , 110 kilos de muscles bandés-huilés-tatoués qui reluisent sous le caniard et font trembler le sol à chaque pas , voilà ce qu'on vous surprend à mater l'été sur les plages avec la bouche pendante . Mais concrètement , qu'est ce qui peut bien pousser un individu à se métamorphoser de la sorte , au prix de terrifiantes contraintes quotidiennes et de souffrances inimaginables , à part une volonté acharnée de dissimuler un lancinant complexe de type micro-pénis ? Et puis de loin c'est bien beau , mais quelle gueule il a l'engin de près ?

 

L'équipe de foot

Un jour vous vous égareriez ( volontairement ) dans les vestiaires des joueurs après l'entrainement , au moment où ceux-ci s'apprêteraient à prendre une douche ... Juste un détail avant que vous ne ravaliez votre bave : Vous supportez bien l'odeur récurrente de chaussette molle marinée et de sueur aigre ? Et au niveau de l'incapacité crasse à prononcer une phrase en français correct ? ... Hein ? ... Oui non ça on s'en fout !

 

Commenter cet article