Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de L'élément superficiel

Petits articles et conseils superficiels . Quoi ? Un problème sérieux ?! Ah désolée , je suis pas qualifiée ... Ryan Gosling est fan de ce blog . Après moi j'dis ça , j'dis rien ...

L'EDUCATION PARENTALE OU LA CONTRADICTION EN ACTION

Publié le 18 Mars 2013 par L'élément superficiel

Dans tous les bons manuels d'éducation parentale ( probablement écrits par des psycho-branleurs donneurs de leçons qui n'ont pas de gosses ) , il est stipulé que le père et la mère ne doivent jamais , au grand jamais , faire démonstration de contradiction devant leurs mouflets , c'est-à-dire qu'ils doivent systématiquement faire semblant de partager le même avis sur tout afin de conforter leur ascendant sur les dits gosses . Facile à dire , mais encore faudrait-il que les deux parents aient le temps de se concerter AVANT . Voici quelques exemple ( parmi des milliards ) de timing parfaitement foireux :

 

 

Vous rentrez à la maison après une grosse journée , et votre gamin vous accueille avec les larmes aux yeux :

"- Ben qu'est ce qui t'arrive mon loulou ? vous inquiétez-vous aussitôt , en mère parfaite et surprotectrice que vous êtes .

 - A l'école y a Valentin qui m'a piqué mon cahier !

 - Et alors ? Tu l'as dit à la maîtresse ?

 - Ben non , je l'ai tapé et il me l'a rendu .

 - Oh mais c'est super ça mon champion ! T'es trop fort en fait ! ... Ben alors  pourquoi tu chouines ?

 - Parce que papa y m'a puni parce qu'il dit qu'on ne doit jamais faire preuve de violence envers ses camarades de classe .

 - Ah ?! ... ( merde ) ."

 

Vos enfants ont grandi , ils sont maintenant des ados , autrement dit des adultes en devenir pas finis de former ( surtout au niveau du cerveau ) , immatures et bornés , insolents , mal sappés et super bruyants , dont la principale occupation ( à part jouer à la console , glander sur sbook ou surfer sur les sites pornos ) consiste à monter des plans de ouf afin de vous soutirer de la thune .

Là vous êtes en train de comater tranquilloux sur le canap , c'est samedi , fin d'aprèm , quand vous apercevez votre ainé , modelé dans son plus beau slimou ( slim mou ) , les écouteurs sur les oreilles et les cheveux sculptés au gel , en train de se diriger vers la porte de sortie alors que vous lui avez précédemment fort expressément stipulé que sa sortie du week-end il pouvait s'asseoir dessus , rappot à son minable carnet de notes du mois dernier . Donc là sur le moment vous croyez halluciner , puis vous vous reprenez aussi sec et vous mettez à hurler sur lui telle un porcelet qu'on égorge pour le barbec du dimanche :

"- Où tu crois aller comme ça ? Reviens ici petit con !

 - Nan mais c'est bon mman , papa il m'a dit qu'il levait la punition si je l'aidait à faire la vidange de sa caisse .

 - QUOI ??! QU'EST CE QUE C'EST QUE CES CONNERIES ??! TU REMONTES DANS TA CHAMBRE TOUT DE SUITE !!"

Clap clap clap , bel exemple de solidarité  parentale ...

 

 

Vous êtes les heureux parents d'une ado de 15 ans ( le genre dont vous devez quotidiennement briefer le choix des fringues ( trop court ... non , toujours trop court ... non toujours pas ... dans tes rêves , essaye encore ... ) , les fréquentations masculines ( c'est qui ce pélot , il a quel age , il habite où , tu le connais d'où , y font quoi ses parents ... ) , les tofs postées sur facebook ( j'ai dit pas en maillot ... en short non plus , pas de duckface ... ) ou les quantités de maquillage utilisées ( trop nutella , non , trop rouge , trop de couleur en même temps , non , pas avec cette tenue etc ... ) , ou l'attitude et les regards salasses de vieux dégueulasses s'éternisant sur elle ( tu veux quoi toi , tu mattes quoi là , tu veux sa photo blaireaux etc ... ) , et voilà qu'elle se radine avec les yeux baissés pour vous suppliez de la laisser sortir samedi soir avec ses copines à une ... Comment on dit boom aujourd'hui ? Bref , à un endroit où y aura des jeunes puceaux affamés , de l'alcool , du shit , des futures salopes à moitié à oilpé qui donnent le sale exemple , le tout sous la surveillance pratiquement inexistante de parents démissionnaires susceptibles de devenir grands-parents d'un jour à l'autre . En même temps elle va pas passer ses soirées du samedi dans sa piaule jusqu'à ses 18 ans , en plus elle cartonne à l'école , ça peut se tenter jusqu'à pas trop tard , et vous estimez que :

"Je pense que oui mais j'espère qu'on peut te faire confiance ."

Tandis que dans le même temps , avec une synchronisation parfaite au poil de cul , Choupinoux estime de manière ultra-définitive que :

"Je suppose que tu plaisantes ? C'est hors de question ."

Pfffffffff ... Pathétique .

 

Commenter cet article