Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de L'élément superficiel

Petits articles et conseils superficiels . Quoi ? Un problème sérieux ?! Ah désolée , je suis pas qualifiée ... Ryan Gosling est fan de ce blog . Après moi j'dis ça , j'dis rien ...

MON APPART DE DJEUN'S

Publié le 30 Janvier 2013 par L'élément superficiel

MON APPART DE DJEUN'S

par CE GROUPE EST VRAIMENT TROP SUPERFICIEL POUR MOI, jeudi 1 janvier 1970, 01:00 ·

 

Souvenez-vous :

 

Il avoisinait les 40 m2 ( d'après l'annonce ) , d'une seule pièce , comportait dans un coin une mini kitchenette effrayante composée d'un réchaud crasseux posé sur un placard en contreplaqué orange et d'un évier en alu mal encastré dans une planche en agglo d'où pendouillait un rideau plastifié . Dans le fond sévissait une douche portative en plastique beige et un robinet n'ayant pas donné d'eau depuis 1972 .

La déco trahissait les années 70 en pleine gloire , avec un papier peint à motifs psychédéliques déclinés dans de sympathiques nuances de marron ( marron foncé , marron merde , marronnasse et une touche de beige juste ce qui faut ) , un lino moucheté marron et jaune , et des toilettes bleu pétrole , le tout dans un état de conservation exceptionnel .

 

 

Niveau mobilier vous possédiez un sofa de récup dur comme un banc de jardin en skaï vert qui pique les yeux , une table composée de traiteaux de chantier supportant une vieille porte , des chaises de jardin en plastique dépareillées , un placard en métal beige décoré d'indécrottables auto-collants Dragon Ball jaunis par la vieille colle , un siège de Mercedes récupéré à la casse , une palette équipée de roulettes en guise de table basse , votre lit d'enfant , un placard en pin emprunté à une ex et jamais rendu , deux étagères malhabilement fixées avec des clous supportant votre maigre collec de boîtes de conserves , ainsi qu'une infame armoire à zip en tissus graisseux à motifs pop auquel vous aviez somme toute trouvé moyen d'attaché une valeur sentimentale .

 

 

L'ambiance était terrible . Tous les potes venaient squatter sans invit et les voisins gueulaient à cause du gros son , les nuits où vous vous retrouviez seul vous taffiez comme un ouf sur vos exams avec une cafetière italienne et un cendrier pleins à portée de main , le week-end il flottait un lourd brouillard aromatisé et le lino était constellé de petits trous de boulettes ...

 

Putain c'était le bon temps ...

Commenter cet article