Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de L'élément superficiel

Petits articles et conseils superficiels . Quoi ? Un problème sérieux ?! Ah désolée , je suis pas qualifiée ... Ryan Gosling est fan de ce blog . Après moi j'dis ça , j'dis rien ...

ON A TOUS UN POTE COMME CA

Publié le 5 Janvier 2013 par L'élément superficiel

- Le radin :

Vous avez quasiment jamais été dans son appart à part pour l'aider à emménager , et ce jour là c'est même vous qui avez raqué les sandwichs . Par contre il se pointe systématiquement chez vous à l'heure de l'apéro , et décarre pas tant qu'il a pas bouffer , quitte à s'incruster carrément jusqu'au repas suivant s'il s'est malencontreusement radiné trop tard . Dans les mariages il fait toujours style "J'ai oublié mon enveloppe , vas-y on partage la tienne et j'te rembourse plus tard ." , son larfeuille est incontournablement resté dans la poche de sa veste dans la bagnole au moment de renter en boîte , et quand le serveur se ramène avec l'addition au restau il se volatilise littéralement .

"- Ben t'étais où ?

- Dehors , je téléphonais .

- ( Tu veux dire que tu "répondais" au téléphone , parce que pour appeler faut payer j'te signale .)

En clair , s'il lui venait un jour à l'idée de vous restituer tous les verres et toutes les clopes que vous lui avez payés , d'abord vous seriez frappée d'effroi en croyant qu'il va crever , et puis vous ouvririez un bar-tabac .

 

- L'alcoolo :

L'élément décisif qui l'a convaincu quant au choix de son appart c'est qu'il est situé au-dessus d'un pub , dans son réfrigérateur y a que de la binouze dont les cadavres s'amoncellent autour de sa poubelle et jusque dans sa piaule , son prénom est inscrit sur des bouteilles de sky dans toutes les boîtes de la région , il kiffe trop son job de commercial en pinard et ses phrases fétiches sont :

"Tiens , je t'ai apporté des croissants . Tu payes ton apéro ?" ( dimanche , 9h00 )

"Putain il était nase ce mariage . Y avait zob à picoler , ça se fait pas sérieux !"

"Bon c'est pas tout ça mais faudrait penser à fêter le week-end ! Vous prenez quoi ?" ( jeudi , midi )

"Vas-y , on s'en jette un dernier et après on sort . En boîte les verres ça coûte un organe , c'est trop con !"

"Qui pour acheter une autre bouteille de sky ?"

"Un barbec ? Ah ouais , cool ! J'amène quoi ? Une caisse de Bordeaux ou un pack de bière ?"

"FGGhjjiuu ... û ... ZZip ..."

 

- Le branleur :

Il déboule à la pizzéria en costard Hugo Boss , attend que tout le monde l'ait capté pour verrouiller sa Mercedes à distance , claque des doigts pour appeler le serveur ( avec qui il était en CM2 ) , demande la "carte des Bordeaux" , commande un truc qui existe pas , le renvoie parce que dessus c'était pas des vraies crevettes mais des surgelées , et tire la gueule en avalant la piquette en pichet . A table il vous surgave avec "Comment je gère trop bien mon entreprise" , évoque les retards de chantier dans son loft , les cours de golf de son mioche et les nouveaux nibards de sa poufiasse russe . Quand il ne parle pas il arpente la salle en beuglant des ordres dans son téléphone sans en avoir rien à péter des gens , et à la fin du repas il jette négligemment quelques billets chiffonnés sur l'addition , "Laissez , je la passe en note de frais" , en reprochant au serveur de pas prendre sa Master .

 

- Le looser :

Eternel chômeur déthuné , le pote looser retourne régulièrement crécher chez sa mère après avoir été expulsé de ses studios crado-moisis . Un peu rebelle , un peu artiste-incompris-dépressif , il chie sur la société et passe son temps à fumer des grands oinjs en jouant de la gratte dans des squats chelous . Sur le plan love il défie carrément les lois de la probabilité en surcumulant farouchement les relations foireuses , et quand vous l'invitez il ramène systématiquement des cas soc , des rescapées de H.P ou des réfugiées en situation irrégulière , et critique avec acidité votre statut de maillon social soumis en se jetant des canapés au foie gras et du pinard plein le buffet .

 

- Le pote fashion vistime :

"Attends mais tu déconnes là ? Tu peux pas mettre un chèche tête de mort ET un pull tête de mort !" vous dit-il , terrifié .

Slim loose ( oui , ça existe ) , mocass italiens , tee-shirt blanc tout bâtard mais qui coûte un bras , veste cintrée , Ray Ban en décembre et it bag plus gros que le votre , le pote fashion victime taffe évidemment dans la mode où il est conseiller en image ( vendeur ) , styliste-visagiste ( coiffeur ) ou créateur d'espace ( marchandiser ) . Il est capable de zapper votre soirée d'anniv à cause des soldes , de faire une dépression parce qu'il a vu sa dernière "pièce de créateur" portée sur un blaireau de base ou de dilapider l'entièreté de sa paye en un après-midi shopping , et quand vous shoppez ensemble y a pas à discutailler pendant des plombes sur les coupes qui vous avantagent , il a toujours raison .

"Excuse moi mais faut que j'aille me changer , la couleur de mon fût est plus à la mode depuis 10 minutes ..."

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article